Blog

Trop de fan, tue le fan

Facebook est sans nul doute le plus populaire réseau social pour les entreprises et les particuliers. Depuis quelques années, la popularité des entreprises implantées sur les réseaux sociaux est une priorité, c’est une véritable courses aux fans. Il existe des pratiques (parfois peu légales) pour booster votre page ou vos publications sur Facebook, on vous en parlez justement il y a quelques temps dans un ancien article. Ces pratiques, ce sont les click farms, littéralement, la ferme aux clics !

Les click farms sont des entreprises principalement implantées en Inde, au Bangladesh ou en Egypte. Elles créent des comptes qui serviront à créer des milliers, voir des millions, de faux « like » sur Facebook. Au Bangladesh, qui est la troisième source d’émissions de likes dans le monde, un patron d’une de ces entreprises de click farms se fait appeler « le roi de Facebook », quand à ses salariés, ils sont enfermés dans des locaux exigus, travaillant nuit et jour pour une rémunération d’un dollar tout les 1 000 likes !

highres_4675032

Sans titre.

 

Des sites Internet tels que BoostLikes.com ou Easi-services.fr proposent d’acheter de véritables likes mais hélas ce ne seront pas d’authentiques amateurs de votre page, car ces sites utilisent le procédé des click farms. Bien entendu Facebook interdit fermement cette méthode comme on peut le lire dans leurs conditions d’utilisations.

En parlant de Facebook justement, le réseau social propose un moyen de promouvoir honnêtement ses pages avec l’incontournable emplacement publicitaire. Or voila, pour un prix beaucoup plus élevé que les click farms, une cinquantaine d’euros pour 1 000 likes issu des click farms, Facebook vous vend pour un montant de 144 euros, une augmentation quotidienne de 118 « mentions j’aime » pendant 9 jours. Vous me direz, c’est un bon rapport qualité/prix car le service amènera un public plus engagé, il n’en est rien, les likers se comporteraient à l’identique que les click farms.

C’est en effet ce qu’a dénoncer Derek Muller, un présentateur australien, dans une vidéo diffusé sur YouTube où il explique la preuve que « les revenus publicitaires de Facebook reposent sur de fausses mentions j’aime. » Facebook exploiterait donc ces fameuses fermes à clics !

Dans sa vidéo, Derek Muller, explique aussi que la ferme à clics qu’emploie Facebook clique sur tout et n’importe quoi, afin de noyer la provenance de leurs activités. Pour prouver ses affirmations l’australien nous montre la page du service de sécurité de Facebook, qui est très populaire… En Indonésie !

highres_4675068

 

 

On peut déceler assez facilement les pages Facebook ayant utilisé l’achat de fans et malheureusement la pratique est de plus en plus courante, il suffit de jeter un coup d’œil aux éléments chiffrés de la page, comme par exemple, si le nombre de personnes qui en parlent n’est pas conséquent alors que le nombre de fans est lui au contraire, important ou s’il y a une croissance inexplicable du nombre de fans et qui ne s’explique pas par une action particulière sur la page.

Récemment une page fan d’une entreprise française a attiré notre attention, en effet, cette page comporte un peu plus de 15 000 fans, pour l’instant rien d’exceptionnel, par ailleurs une publication est lancée, un jeu concours plus exactement, et ce n’est qu’un peu plus de 13 000 likes qui sont comptabilisés pour cette simple publication, un comportement suspect et inhabituel. Nous nous sommes intéressés à ces « likers » et nous nous sommes rendus compte que les principaux « likers » étaient basés en Turquie et qu’ils n’avaient aucuns liens avec cette entreprise française.

4

 

 

Nous avons contacté l’entreprise en question pour avoir plus de renseignements, celle-ci nous a confirmé qu’elle ne comprenait absolument pas pourquoi cette hausse de like était apparue pour cette publication, car elle n’avait en aucun cas eu recours à l’achat de likes ou de faux fans.

Ce que nous vous conseillons si vous possédez une Page Facebook, est de passer par les actualités sponsorisées qui vous permettent de présenter de façon plus efficace des recommandations typiques du bouche à oreille, et de préférez plutôt la proximité avec vos fans, certes cela demandera beaucoup de temps mais vous aurez beaucoup plus de mérite que d’user de stratagèmes peu judicieux.

Par ailleurs, l’achat de like se verra forcément par vos vrais fans et vous fera perdre en crédibilité et cela vous fera sûrement perdre une bonne partie d’entre eux.

A propos de l'auteur

Benjamin Tontale

@BTontale - Elevé entre les Alpes, les plages charentaises et l’Espagne, je me suis définitivement installé dans le Nord. Après 3 ans passés à l’IAE de Lille, j’ai succombé aux charmes du web et du community management. Outre les réseaux sociaux, je suis un grand fan d’art, d’histoire, de cinéma et… de bières entre amis !

Commentaires

Contact

Une question ? Besoin de conseils pour développer une stratégie sur les réseaux sociaux ?

Appelez-nous au +33 (0)3 20 88 11 59

ou remplissez le formulaire :

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.