Blog

Comment peut-on gagner 25000 fans en 2 jours ?

On aurait pu appeler cet article : « Le guide des mauvaises pratiques sur Facebook » …  mais nous avons surtout remarqué que de plus en plus de marques sont prêtes à tout pour gagner un maximum de fans.

Plusieurs solutions peuvent être proposées mais l’addition de nos recommandations risque d’être salée : pour vous comme pour votre réputation.

1. Vous voulez en avoir une plus grosse que votre concurrent ? (de communauté)

3 actions inutiles autant que dangereuses.

  • Spammez une page Facebook connue et en rapport avec votre activité

Vous êtes vendeurs de parasols, de serviettes de plage ou tout autre article en rapport avec l’été ?

Inscrivez votre fan page en lien avec la page « été » qui regroupe plus de 1,7 million de fans, puis spammez son mur de manière à augmenter votre visibilité tout en diminuant votre image de marque.
Puisque c’est gratuit, pourquoi se priver ?

  • Arnaquez vos internautes en vidéo

Spammer des pages Facebook ne vous suffit pas ? Vous êtes aussi honnête que Bernard Madoff ?
Si vous avez encore faim de fans, une arnaque fait fureur en ce moment sur le réseau, ce sont les « like » de vidéos aux titres accrocheurs. On connaît tous des amis qui ont liké une vidéo du type « Je n’aurais jamais osé faire ça en cours » ou autre.

En fait,  il se cache derrière un petit programme CSS  pouvant faire aimer votre page fan.

En images :

Votre internaute suit le lien « liké » par son ami, et le voilà sur votre page Facebook, où se situe un player en apparence tout à fait normal.
Poussé par la curiosité, il clique pour faire apparaître la vidéo …. rien ne se passe. Énervé, il re-clique alors une deuxième fois.

D’une part, il a fait apparaître des jolies pop-up publicitaires qui vous rapporteront un maximum d’argent, mais en plus, il a cliqué sur un « like » de votre fan page caché derrière le player.

Car grâce au code source de la page Facebook, voilà ce qui se cachait derrière votre bouton play du lecteur vidéo :

malgusto2Source : Eveille.fr

Votre internaute a fait apparaître le « like » sur son profil et donc sur le  fil d’actualité de ses amis. Amis qui vont donc eux même être pris au piège : l’effet boule de  neige peut commencer.

Si vous avez réussi votre affaire, vous pourrez atteindre 120000 fans en une semaine comme le site Cdrole.fr qui fut radié de Facebook et de la toile.
Vous pouvez donc imaginer la tête de vos pigeons … internautes qui ont vu leurs « like » sur la fan page de votre marque. Mais peut importe le flacon, tant qu’on à l’ivresse du chiffre.

  • Et la pire de toutes : acheter vos fans !

Tout s’achète, même les fans.

Si vous voulez en avoir toujours plus, que ce soit pour votre ego ou pour faire un pied de nez à votre concurrent, plusieurs sociétés proposent des services sous forme d’achat de « packs » de fans.

Parmi celles-ci, on trouve Usocial avec une offre à 1700$ pour 25000 fans ciblés et réels.

En promotion, nous trouvons Socialsearchstore.com qui vous propose le même package pour 570$, mais celui-ci ne cible pas vos fans.

Socialsearchstore

Certaines de ces sociétés ont fait l’objet de mauvais retours sur la toile : des commandes de « fans » n’auraient jamais atteint la quantité réclamée ou sinon grâce à de faux profils réalisés avec un robot.
De plus, la plupart de ces sites sont des sociétés basées outre-atlantique, on doute donc du réel « ciblage » en France de la part d’un partenaire basé là-bas.
Un moyen étonnant et surtout inutile puisque vos « vrais » fans risqueront vite de s’en rendre compte : votre réputation va donc baisser aussi vite que l’augmentation de vos « nouveaux » fans.

2. Vous avez un budget « no-limit » (et vous ne savez pas quoi en faire) ?

2 solutions (très) onéreuses :

  • S’offrir la page d’accueil de Youtube

En 2008, la page d’accueil se négociait 175000 dollars pour la journée avec un engagement de 50000 dollars à dépenser de plus sur Google ou Youtube.

Avantage : 23 millions de visiteurs français par mois, autant dire qu’en 30 secondes, vous avez vos 25000 fans.

  • L’E-mailing

Moins cher que Youtube, l’E-mailing est un moyen de fidélisation et de notoriété classique qui permet aux entreprises de vendre des produits ou d’informer les internautes.

Avec un taux de clique moyen entre 3 et 10% selon les secteurs en 2011, prenons la moyenne et imaginons qu’il soit à 6,5%. Vos internautes ouvrent tous le mail, suivent le lien Facebook et cliquent sur « Like », il vous faudra alors une base de donnée de 25000/0,065 = 384615 adresses e-mail !
Pour vous la procurer, il faudra mettre (encore) la main à la poche. En louant une base de donnée fiable et ciblée à une entreprise spécialisée dans le domaine, comptez en moyenne un coût au mille de 100€, soit 38400€
Enfin, pour envoyer une telle masse d’E-mail en aussi peu de temps, il vous faudra faire appel à un serveur de routage … facturé 4000 euros pour environ 400000 e-mails.

Soit une addition de près de 42400 €, le tout en priant pour que tout vos destinataires regardent leur boite mail dans les deux jours.

3. Sinon, vous pouvez développer une vraie stratégie de Community Management.

Il n’existe pas de recette miracle pour obtenir autant de fans en aussi peu de temps.

Cela dépend simplement de l’objectif qualitatif ou quantitatif que vous souhaitez mettre en place pour animer votre page fan.

Du quantitatif en peu de temps ?

A moins d’être Mark Zuckerberg, vous pouvez sortir la carte bleue ou faire appel à des techniques peu recommandables.

Du qualitatif ?

Comme disais Montaigne :  » je préfère une tête bien faite qu’une tête bien pleine ». Sur Facebook, c’est la même chose, il vaut mieux 1000 fans qui communiquent que 10000 qui se taisent quand vous proposez un contenu pertinent.

Pour cela, quelques ingrédients :

– Faites marcher tout vos réseaux disponibles.

– Identifiez une stratégie à long terme.

– Recrutez des fans grâce au contenu pertinent et régulier de votre page.

– Faites vivre une vraie communauté attirée par votre marque et ses valeurs.

Les fans viendront, pas en deux jours, mais ils viendront parce que vous les attirerez.  Et si vous voulez réellement mesurer votre place qualitative dans l’univers Facebook, hedgerank est un moyen très efficace.

A propos de l'auteur

Laurence Rigomont

@LowRigomont - Tweete plus vite que son ombre, a toujours un œil collé à une TL - Créatrice officielle de la Veille plus connue sous le nom de Social Media News ou SMN pour les intimes ! Mangeuse de pomme officielle - Sinon le reste du temps, je suis Chef de projet Social Media chez L'Autre Média

Commentaires

Contact

Une question ? Besoin de conseils pour développer une stratégie sur les réseaux sociaux ?

Appelez-nous au +33 (0)3 20 88 11 59

ou remplissez le formulaire :

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.